PENSER

BOOKCLUB #4 “Débranchez-vous” de Matt Haig

Ce livre, je l’avais choisi bien avant l’arrivée du coronavirus et du confinement général qui s’en est suivi. Mais je trouve finalement qu’il marche encore mieux dans le contexte actuel, et sera – je l’espère – une bouffée d’air frais dans un monde relativement anxiogène. Intitulé en anglais “Notes on a Nervous Planet” (traduction littérale “Notes sur une Planète Nerveuse / Anxieuse”), ce livre aborde avec simplicité, grâce, subtilité et réalisme la situation de notre monde et des manières finalement très faciles de prendre du recul. Il questionne des notions clé comme le bonheur, les réseaux sociaux, le travail, notre personnalité, nos priorités, le sommeil, les médias, et j’en passe. Ecrit en 2018, ce roman visionnaire fait un état des lieux de notre monde ultra-connecté et nous donne des outils pour tout mettre en perspective.

Matt Haig est un auteur que j’ai découvert via le podcast de Deliciously Ella, qui j’écoute assidument (je vous ferai un petit topo prochainement sur les podcasts qui ont changé ma vie, dont celui-ci fait partie). Le style clair, sympa et en même temps pieds-sur-terre de Matt Haig m’a séduit. J’ai acheté son livre dans la foulée, et je vous avoue avoir été un peu bouleversée par sa lecture. Les chapitres sont très courts et faciles à lire, ce qui fait que vous pouvez vous en saisir un peu n’importe quand, quand vous avez deux minutes à “perdre” pour lire quelques mots. Et en même temps, chacun de ses mots est si fort que j’en suis sortie toute retournée. Je vous mets ci-dessous une page du livre (en anglais, mes excuses) que j’avais photographiée à l’époque et que je relis souvent.

Donc voilà, je vous encourage, si vous en avez la possibilité ce mois-ci ou sinon plus tard dans l’année, de tenter la lecture de “Débranchez-vous” et j’espère que vous serez aussi convaincue que moi de son utilité et de sa poésie. Vous pouvez aussi suivre l’auteur Matt Haig sur son instagram @mattzhaig qui regorge quotidiennement de mots drôles, tendres et lumineux.

Je vous laisse avec une phrase de son livre (que je traduis directement de l’anglais) : “Peut-être que le but de la vie est de renoncer à la certitude et d’embrasser sa belle incertitude”. Bonne lecture

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *