PENSER

La sobriété heureuse de Pierre Rabhi

Pierre Rabhi, j’avais déjà eu l’occasion de vous en toucher deux mots dans nos coups de coeurs du mois de mars. En effet, Barbara et moi avions eu le privilège et l’honneur d’assister à une des conférences / messes de ce grand homme. Et je dois dire que ses paroles m’ont changé.

Paysan, écrivain et penseur, Pierre Rabhi, du haut de ses 79 ans, n’est plus vraiment à présenter. Il est – entre autres – le cofondateur du mouvement Colibris, mais également l’auteur de nombreux ouvrages aussi inspirants qu’urgents à lire et c’est dans ce cadre que je vous écris ici.

« Vers la sobriété heureuse » est un livre de poche qui se lit très facilement. Avec des mots simples et à la fois très choisis, Pierre Rabhi revient sur son enfance en Algérie et ses débuts dans la vie active en France. À vingt ans, il décide de changer radicalement de vie et de devenir agriculteur. Allant à l’encontre des conventions et des on-dit, il montre, de manière humble et radicale, qu’un autre chemin est possible dans la vie.

Au-delà de l’espoir que renferme son livre, c’est avant tout un manifeste. Un pamphlet. Une revendication. Un cri. Contre la sur-consommation et pour la modération. Partant du principe que les ressources de notre planète s’épuisent et que le fossé se creuse entre riches et pauvres, l’homme devrait tendre vers une plus grande économie et une plus grande autonomie de besoins, afin de trouver un véritable bonheur. Notre société d’éternel insatisfaits nous destine à la frustration. Consommer simplement ce dont on a véritablement besoin nous épanouirait plus. D’où le (très joli) terme de « sobriété heureuse » qui devient la base de toute la réflexion de Pierre Rabhi.

Loin de moi l’envie ni la prétention de pouvoir vous résumer le livre en quelques lignes. Mais je ne peux que vous encourager à vous procurer cet ouvrage qui m’a conforté dans mes choix actuels et m’a aussi donné envie d’en faire plus (ou moins, si l’on suit le chemin de pensée 🙂 ). Car au-delà d’un simple document de prêche pour une nouvelle mode de vie, « Vers la sobriété heureuse » de Pierre Rabhi dégage avant tout un grand ESPOIR pour notre devenir. Less is more.

« Désormais, la plus haute, la plus belle performance que devra réaliser l’humanité sera de répondre à ses besoins vitaux avec les moyens les plus simples et les plus sains. Cultiver son jardin ou s’adonner à n’importe quelle activité créatrice d’autonomie sera considéré comme un acte politique, un acte de légitime résistance à la dépendance et à l’asservissement de la personne humaine. » (Pierre Rabhi)

2 commentaires

  • Fab

    Bonjour Alice,

    Je suis tombé sur ta synthèse en faisant une recherche sur le livre de Pierre Rabhi – « Vers la sobriété heureuse » pour mon blog. C’est top ce que vous faites ! Merci pour ce bon résumé (j’ai lu le livre cet été). Aussi, je pense que ce que je fais peut vous intéresser 😉

    Au plaisir de vous lire sur d’autres sujets et d’échanger,

    Fab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *