CHOYER,  S'ENGAGER

Testé & approuvé : les serviettes hygiéniques lavables eco femme

Cet été j’ai commandé un set de serviettes hygiéniques lavables de la marque Eco Femme et après les avoir utilisées pendant quelques cycles, je voudrais vous en parler. Il faut savoir que j’ai toujours eu des a priori sur les serviettes hygiéniques lavables (pourquoi ? je ne sais pas ! lol) mais puisque je suis curieuse comme un singe et tant que je n’ai pas testé sur moi-même, je ne suis pas satisfaite… et ben voilà, je les ai commandé et testé.

Pourquoi la marque Eco Femme
Eco Femme est un projet basé dans le Sud de l’Inde, à Auroville (pour ceux qui ne sont pas familier avec cette ville expérimentale, je vous invite à découvrir la page Wikipedia). Cette entreprise a été fondée et est toujours gérée uniquement par des femmes. En achetant des serviettes Eco Femme vous contribuez à soutenir un projet d’émancipation féminine, qui aide des femmes habitants dans des zones rurales à avoir un revenu et créer des projets. De plus, ce qui est absolument génial, c’est l’engagement pédagogique qui est derrière, avec la mise en place de plusieurs « programmes » afin de rentre plus conscientes les femmes de leurs cycles menstruels, leur anatomie et leur fonctionnement physiologique et émotionnel. Par exemple, pour chaque serviette achetée, une est offerte à une jeune fille des milieux ruraux du Tamil Nadu (sud est de l’Inde), grâce au programme « Pad for pad ».

Pourquoi tester des serviettes lavables
Je suis une adepte de la coupe menstruelle depuis environ 6-7 ans. Je trouve ça génial, c’est extrêmement pratique et – dans mon cas – ça rend le premier jour des lunes beaucoup moins douloureux (j’ai demandé pourquoi à ma sage femme – qui est aussi ma gyneco – et elle me disait qu’il n’y a pas de véritable explication scientifique, mais le coupe « soutient » physiquement le col de l’utérus et donc peut probablement soulager un peu !). Mais je n’aime pas porter la coupe menstruelle pendant la nuit. J’ai toujours trouvé ça désagréable et je n’ai jamais trouvé une solution qui me convenait. Jusqu’à cet été ! J’ai donc utilisé les serviettes lavables durant la nuit et c’était impeccable. Testé, approuvé, adopté 🙂
Je trouve que les serviettes lavables sont vraiment une alternative tout aussi géniale que la cup, et pour le coup ça parle à tout public car c’est exactement comme une serviette hygiénique jetable.

Avantages
→ Qui dit « lavable » dit « zéro déchet » : c’est dont la Nature qui vous remercie.
→ Vous soutenez projet éducatif et d’émancipation féminine.
→ Le coton utilisé est biologique et certifié GOTS (Global Organic Textile Standard). Il est extrêmement doux sur la peau et on a l’impression de rien avoir dans la culotte !
→ Comme pour des serviettes jetables, il y a un vaste choix en fonction de votre flux (léger, abondant etc…), donc tout le monde est servi.

À savoir
→ Comme tout ce qui est dans la catégorie « lavable », il faut prévoir un stock. Si vous souhaitez passer aux lavables à régime complet, il faut en acheter à hauteur de votre consommation.
→ Prévoyez aussi un petit sac pour garder vos serviettes jusqu’au jour de lavage à la machine (ou à la main, enfin chacun son truc !).

Entretien
Pour l’entretien, rien de bien compliqué. Un brin d’organisation pour la nouvelle routine et pour installer une nouvelle habitude, mais au bout de 2 cycles vous serez complètement opé !
prévoir un petit sachet étanche ou en coton pour stocker les serviettes utilisées.
→ (optionnel) avant de faire une machine, faites tremper les serviettes dans de l’eau froide (surtout jamais chaude car la chaleur « cuit » le sang et il va ainsi laisser un halo sur votre serviette)
→ laver à 30° / 40° max avec un cycle de lavage normal. Perso je les lave avec les couches lavables de ma fille, mais vous pouvez les laver avec n’importe quoi. De temps en temps, j’ajoute du bicarbonate de soude à ma lessive pour mieux blanchir (surtout en hiver, car en été le soleil est un blanchissant naturel !) et c’est tout.
→ ça sèche très rapidement.

Cet été, une amie (Merci Nasséra!) a voyagé en Inde et a visité Eco Femme. Elle m’a donné l’autorisation de poster ces images qui montrent des femmes en pleine phase de conditionnement des serviettes. Je trouve incroyable pouvoir témoigner de cela avec des vraies photos (et pas des images de presse), qui documentent la vie réelle de ces femmes dans cette entreprise. Cela me motive encore plus à les soutenir !

Photo : Nasséra
Photo : Nasséra
Photo : Nasséra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *