BRICOLER,  S'ENGAGER

Atelier zéro déchets : Make Your Bag

Dernièrement j’ai eu la chance de participer à l’atelier zéro déchets Make Your Bag proposé par MILAN AV-JC, modéliste zero waste. L’atelier a eu lieu au Fablab 127° (Cap Sciences, Bordeaux), un endroit que je ne connaissais pas et qui a beaucoup attiré mon attention car il s’agit d’un vrai laboratoire avec des machines capables de graver, couper, découper, coller, bidouiller tout type de matériaux (bois, papier, vinyle, cuire…). Un véritable lieux de création où tu as envie de passer des heures et des heures… Mais revenons à l’atelier zero waste.

Mylène en train de poser le tissus sur la machine à découpe laser…

Première chose : dans ma réflexion zéro déchets, je n’avais pas encore réalisé que la découpe de tissus implique toujours des déchets. C’est logique, penserez-vous : il y a un patron à suivre, du tissus en quantités industrielles, si tu veux en faire un vêtement il faut couper. Sauf que effectivement personne ne parle du tissus non utilisé. Tout le monde le sait, mais personne en parle (ça me rappelle quelque chose…). Il y a donc des tonnes de tissus qui stagnent « quelque part » dans le monde. 60 milliards de m2 de tissus pour être précis — Oui vous avez bien lu. Personnellement je n’arrive même pas à les visualiser. Où vont ces 60 milliards de m2 de tissu ? Peut-on les recycler ? Si oui, comment ? Bref, une longue histoire bien énervante. (Tout est bien expliqué ici).

Mylène s’y connaît bien. Elle a été modéliste pour des grosses boîtes assez longtemps et à pu voir avec ses yeux la quantité de tissus jeté en post production. Du coup, elle a commencé de nombreuses recherches qui ont abouti à la création d’une future ligne de vêtements « zéro déchets ». Concrètement, elle utilise tout le tissu qu’elle a à sa disposition, sans rien jeter.

Le patron !

Pour cet atelier elle a conçu un sac zéro déchets et zéro coutures. L’ensemble de la structure tient parfaitement grâce aux découpes laser qui permettent d’assembler les morceaux de tissu.

Cerise sur le gâteau, chacun pouvait graver sur son sac son propre logo / phrase / dessin. Inutile de vous dire que c’était génial de voir une machine graver le logo de Le Bonheur vient 🙂

Deuxième cerise sur le gâteau (et celle-ci est bien grande !), le patron est sur son site en téléchargement libre.

Quand ce sont les valeurs qui animent les personnes, ça se voit.
Le Bonheur vient souhaite plein de beaux projets à cette jeune créatrice !

Ses prochains ateliers ICI

Son site : milanavjc.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *