BOUGER

1er marathon : journal de l’entraînement SEMAINE 3 & 4

Je vais condenser les articles autrement je vais fatiguer le monde entier avec mon entraînement. Donc voici les semaines 3 et 4.

SEMAINE 3

SORTIE 1
Cette sortie n’a pas vraiment été une sortie prépa marathon car j’ai récupéré les groupes de couleur d’A2Running. J’ai donc fait un parcours de 6km environ. Rien à signaler !

SORTIE 2 alias la sortie de la gloire éternelle
J’ai réussi à courir 10km en moins d’une heure. Je répète : J’ai réussi à courir 10km en moins d’une heure !!! Je me suis sentie Paula Radcliffe. Scott Jurek. Kilian Jornet. J’avais une énorme médaille en or et diamants autour du cou, des confettis partout, une bouteille de champagne et une foule à mes pieds.
Tout ça dans ma tête.

SORTIE 3
Sortie longue du dimanche avec les copains d’A2. Je me suis éclatée, on a fait un parcours très joli, en pleine nature (enfin, sur une piste cyclable, mais chouette quand même). 18km au compteur. Je ferme toujours la course, mais je ne lâche rien.

avec A2Running
avec A2Running

SEMAINE 4

SORTIE 1
Le mardi une couse d’une heure environ, avec Julie. Julie je l’ai rencontré aux sessions A2. Hélas, elle a déménagé à Paris, du coup on ne la voit plus très souvent. Dimanche elle était avec nous lors de la sortie longue, et le mardi suivant aussi. Nous avons couru ensemble et elle m’a dit « tu sais, la première fois que j’ai couru c’était avec toi ! ». J’ai eu une crise d’asthme, trop d’émotion. Elle s’est même proposée de faire mon lièvre au 30ème km du marathon. J’ai le cœur qui bat fort. Merci Juile.

12805750_931127690317149_1782026887274600489_n

SORTIE 2
BEURKBEURKBEUK Ceux qui disent « fractionné is a pain in the ass » n’ont visiblement jamais essayé du fractionné sur un pont avec la pluie : ça c’est un vrai pain in the ass ! Sérieusement, le mien ne pouvait même pas s’appeler du fractionné tellement j’ai rendu l’âme sur le béton. Plus jamais ça de la vie.

SORTIE 3
J’ai enfin couru le fameux semi Bazas Langon ! Hurra ! J’en ai tellement entendu parler et maintenant je comprends pourquoi. Le parcours est magnifique : des bois, de la forêt, des animaux (plein : chèvres, biquettes, vaches, taureaux, tout le monde était de sortie), du soleil et des bénévoles très sympa tout le long du parcours.
J’appréhendais un peu avant de faire cette course, mon dernier semi datait de Behobie. Je savais que je l’aurais fini, mais je ne voulais pas le finir mal, avec le moral dans les chaussettes ou avec des douleurs partout. Je me suis donné deux objectifs : le finir en 2h15 et le finir avec le sourire. Je l’ai fini en 2h20 et avec le sourire. Je me dis que j’ai passé le test 😉
Mais c’est pas fini.
Car durant ce week-end on est censé courir la plus longue distance de l’entrainement, voir le 70% de la totalité des kilomètres du marathon. J’avais donc encore 10 km à boucler.
Je suis rentrée du semi, j’ai déjeuné (broccoli, œufs sur le plat, graines de toutes les sortes, des tartines aux anchois qui font ressusciter les morts – pas sûre que l’anchois soit conseillé pour récupérer LOL –une banane et un kiwi + des litres d’eau), j’ai dormi et vers 17h30 j’ai à nouveau enfilé mes chaussures, mon legging, mon t-shirt et hop c’est reparti. Ça, pour moi, c’était la vraie épreuve : arriver à 30 km, et y arriver bien, sans fatiguer comme une phoque au bord de mer. Avant de partir j’avais une tonne de mauvais pensées dans ma tête. Du genre « tu vas t’arrêter chaque kilomètre », « tu ne vas pas pouvoir respirer », « tu vas faire 4km si tout va bien », « si tu ne les cours pas bien, tu ne pourras jamais finir un marathon ». Ce type de monologue un peu envahissant.
Je ne sais pas pour quel mystère, j’ai fait 10.50 km sans m’arrêter et surtout sans soucis, heureuse comme Heidi dans ses montagnes. Sans blague ! Certes, ça m’a pris 1h8, mais je m’en fous. Ça m’a remonté à block !

12772014_933644170065501_366850238215823180_o

Allez je suis une fille gentille : petit bonus pour courir comme si tu pouvais sauver des vies 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *